Sextorsion

Reconnaître la sextorsion

Ben est souvent sur internet et a souvent entendu parler de gens qui tentent de faire chanter d’autres internautes avec des images compromettantes. Qu’entend-on par ces tentatives d’extorsion nommées « sextorsion » ?


Variantes de la sextorsion

Fake Sextortion (Spam)

Une personne envoie des emails à un plus grand groupe de personnes. Cette personne a généralement atteint ces adresses email par une fuite de données.

Dans son email, l'expéditrice affirme avoir accédé à la webcam et avoir ainsi recueilli du matériel photographique et vidéo de la victime alors qu'elle se trouvait sur des sites pornographiques, et menace de le publier.

Les signes indiquent qu’il s’agit d’une « fake sextorsion », si l’expéditrice :

  • Complète l'email avec les informations qu'elle a extraites d'une fuite de données : Mots de passe, numéros de téléphone portable, etc. effectivement utilisés par la victime ;
  • Prévient qu'elle regarde la victime en direct et qu'elle sait exactement si et quand elle a lu l’email ;
  • Utilise prétendument l'adresse email de la victime comme adresse d’expéditeur : D'habitude, il s’agit d’un faux champ « expéditeur » ;
  • Exige une rançon sous la forme d'une monnaie nationale ou d'une monnaie cryptée (p. ex. Bitcoins).
Attention

MELANI (Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information) n'a connaissance d'aucun cas où l'expéditrice du spam était effectivement en possession d'images ou de matériel vidéo.

Sextorsion par live-chat

La victime reçoit généralement une invitation d'une femme par le biais de réseaux sociaux (comme Facebook ou Instagram). Une fois qu'elle a gagné la confiance de la victime, elle l’incite à se déshabiller devant la caméra, se masturber ou faire d'autres gestes intimes. La femme enregistre le chat vidéo et fait ensuite chanter la victime avec l’enregistrement. Les signes indiquent une « sextorsion par live-chat » si la partenaire du chat :

  • semble exceptionnellement attirante ;
  • n'a pratiquement pas publié d'informations personnelles dans son profil ;
  • suggère rapidement de passer au chat vidéo (p.ex. Skype, Chatroulette, Facetime).

Sextorsion par logiciel malveillant (malware)

L'ordinateur, la tablette ou le téléphone portable de la victime est infecté par des logiciels malveillants lorsqu'elle visite un site pornographique. Ce logiciel malveillant active alors la webcam, qui prend des images de la victime lorsqu'elle visite le site pornographique. La victime reçoit alors un email de l'expéditrice qui menace de publier les enregistrements. Les points suivants indiquent que l'expéditrice a effectivement reçu du matériel compromettant par le biais d'un logiciel malveillant :

  • Votre ordinateur est lent et/ou plante souvent ;
  • Quelqu'un semble avoir apporté des modifications à votre ordinateur : par exemple le son est différent ou les fichiers ne sont plus à leur emplacement d'origine.

Sextorsion dans l’entourage personnel

Une personne connue de la victime a des enregistrements de la sphère privée de la victime. La personne, par exemple l'ex-partenaire, menace de publier les enregistrements ou de les diffuser au cercle d’amis.


Est-ce que ce document vous a été utile ?