Covid-19 FAQ

Vacances en Suisse

Qui peut venir en Suisse de l'étranger pour y passer des vacances ?

Outre les personnes titulaires d'un passeport suisse, notamment les personnes des États Schengen, ainsi que les personnes bénéficiant de la liberté de circulation et les personnes entrant d'un pays qui ne figure pas sur la liste des pays et régions à risque.

La Suisse met continuellement à jour la liste des pays et régions à risque. Outre les États de l'espace Schengen, la Suisse a retiré de la liste les pays suivants : Andorre, Australie, Bulgarie, Saint-Siège, Irlande, Japon, Corée du Sud, Croatie, Monaco, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Roumanie, Saint-Marin, Singapour, Thaïlande, Uruguay et Chypre. Cela signifie que l'entrée en Suisse à partir de ces États est en principe à nouveau possible.

Toutefois, Andorre et la Belgique figurent sur la liste des pays présentant un risque accru d'infection. Les régions françaises suivantes figurent sur la liste des pays voisins présentant un risque accru d'infection : les Hauts-de-France, l'Île de France et le territoire d'outre-mer de la Polynésie française.

Quelle que soit leur nationalité, les voyageurs en provenance de ces États ou régions doivent donc être mis en quarantaine à leur arrivée en Suisse.

(Etat : 03.11.2020)

Où dois-je porter un masque facial dans les transports publics suisses ?

Le port du masque facial est obligatoire dans toute la Suisse dans les véhicules de transport public et dans les zones d'attente et d'accès des transports publics telles que les gares.

Obligation de porter un masque dans les véhicules de transport public

Tout d'abord, vous devez porter un masque dans les trains, les trams, les bus, les bateaux, les téléphériques et les avions. Ceci ne s'applique pas pour:

  • les enfants avant leur 12e anniversaire ;
  • les personnes qui ne peuvent pas porter de masque facial, notamment pour des raisons médicales. Cela peut être le cas, par exemple, en raison de blessures au visage, de graves difficultés respiratoires ou d'anxiété liée au port d'un masque facial.

Il n'y a pas d'obligation de porter un masque sur les remontées mécaniques et les télésièges, sauf si l'exploitant en a décidé autrement.

Obligation de porter un masque dans les zones d'accès et d'attente des transports publics

Toute personne doit porter un masque facial dans les zones d'attente des trains, des bus et des trams, ainsi que dans les gares, les aéroports et les autres zones d'accès aux transports publics. L'obligation de porter un masque s'applique à l'intérieur comme à l'extérieur.

En sont exclus :

  • Les enfants avant leur 12e anniversaire ;
  • les personnes qui ne peuvent pas porter de masque facial, notamment pour des raisons médicales. Cela peut être le cas, par exemple, en raison de blessures au visage, de graves difficultés respiratoires ou de l'anxiété liée au port d'un masque facial.

(Etat : 29.10.20)

Que se passe-t-il si je refuse de porter un masque dans les transports publics ?

Le personnel, tel que la conductrice de bus ou l'inspecteur, vous demandera de mettre un masque ou de quitter le véhicule.

Si vous refusez de donner suite à cette demande, vous pouvez entrer en contact avec les services de sécurité de l'entreprise de transport. Ils veilleront à ce que les instructions de transport et d'utilisation soient respectées. En particulier, les autorités de sécurité peuvent vous demander de quitter le véhicule. Si vous ne le faites pas, vous risquez une amende allant jusqu'à 10'000 CHF pour « désobéissance ».

(Date : 10.07.2020)

Où d'autre en Suisse dois-je porter un masque facial en dehors des transports publics ?

En principe, toujours dans l’espace intérieur public. En outre, dans les lieux publics de plein air, notamment là où il y a une foule de personnes, et qu’il n'est plus possible de maintenir la distance requise.

Dans les restaurants, par exemple, il est obligatoire de porter un masque si vous n'êtes pas assis à une table. Outre les véhicules de transport public, les intérieurs publics où le port du masque est obligatoire sont, par exemple, les points de vente, les cinémas, les théâtres ou les installations sportives.

Outre les zones d'accès et d'attente des transports publics, les espaces publics de plein air avec masques obligatoires sont les marchés, les zones piétonnes très fréquentées et d'autres zones de l'espace public dès qu'il y a une concentration de personnes de sorte qu'il n'est plus possible de maintenir la distance requise. Par exemple, dans un parc très fréquenté, il faut porter un masque, alors que dans la forêt, les gens sont généralement suffisamment dispersés, de sorte qu'un masque n'est généralement pas nécessaire pour se promener.

Sont exemptés de l'obligation de porter un masque :

  • Les enfants avant leur 12e anniversaire ;
  • les personnes qui ne peuvent pas porter de masque facial, notamment pour des raisons médicales. Cela peut être le cas, par exemple, en raison de blessures au visage, de graves difficultés respiratoires ou de l'anxiété liée au port d'un masque facial.

Les cantons peuvent prescrire l'obligation étendue de porter un masque.

Cf. aussi : "Un magasin peut-il m'interdire l’entrée parce que je ne veux pas porter de masque" et "Mon employeuse peut-elle exiger que je porte un masque ?"

(Etat : 29.10.2020)


Est-ce que ce document vous a été utile ?