En chemin

Puis-je rouler sur la piste cyclable avec un e-Bike rapide ?

Oui. Vous pouvez non seulement, mais devez même utiliser les pistes et les bandes cyclables avec votre e-Bike.

La loi sur la circulation routière stipule que la piste cyclable est réservée aux cyclistes et que les cyclistes doivent utiliser les pistes et les bandes cyclables. La loi définit les vélos comme des « véhicules sans moteur ». Cependant, le code de la route stipule que « les conducteurs de cyclomoteurs (...) doivent prendre en compte le règlement pour les cyclistes ».

Eteindre le moteur de l'e-Bike

Or, vous pouvez rouler sur votre vélo électrique rapide avec une assistance au pédalage allant jusqu'à 45 km/h. Ceci est un peu rapide pour une bande ou une piste cyclable, même s'il n'y a pas de vitesse maximale expressément prescrite par la loi ou la réglementation. En particulier parce que la loi suppose toujours que les vélos n'ont pas de moteur, vous devez ajuster la vitesse sur la bande ou piste cyclable en conséquence. Cependant, si vous souhaitez conduire votre cyclomoteur sur une route sur laquelle l'interdiction partielle « interdiction des cyclomoteurs » est indiquée, vous devez éteindre le moteur.

Obligation du casque et de l'assurance pour les e-Bikes rapides

Par ailleurs, les e-Bikes rapides, c'est-à-dire les cyclomoteurs avec une « vitesse maximale liée à la construction » de 30 km/h et une assistance au pédalage qui fonctionne jusqu'à 45 km/h, sont soumis à l'obligation du port du casque et aux dispositions de l'assurance responsabilité civile obligatoire pour les véhicules à moteur.

Ajuster la vitesse

Cette obligation du casque et d'assurance ne s'applique pas aux vélos électriques lents, c'est-à-dire les cyclomoteurs légers ayant notamment une vitesse maximale liée à la construction de 20 km/h et une assistance au pédalage allant jusqu'à 25 km/h. Mais là aussi, il faut ajuster sa vitesse sur les pistes et bandes cyclables. Par contre, ces véhicules n'exigent pas que vous arrêtiez le moteur sur les routes marquées d'une « interdiction pour les cyclomoteurs »