Travailler

Dois-je prendre part au repas de Noël de l’entreprise ?

Non, pour autant que l'événement ait lieu en dehors des heures de travail et qu’il soit uniquement destiné au plaisir.

Toutefois, si le repas de Noël a lieu pendant le temps de travail, votre chef peut vous obliger à y assister, mais vous devez comptabiliser la participation comme heures de travail rémunérées.

Un repas de Noël pendant le temps libre est facultatif

Un repas de Noël pendant le temps libre est facultatif, tant que vous n'avez pas de tâches opérationnelles à accomplir lors de l'événement. Vous n'avez pas le droit de noter la participation comme temps de travail, à moins que vous n'ayez un autre accord avec votre employeuse.

Cependant, le repas n'est pas complètement privé. D'une part, le devoir de sollicitude de votre employeuse ne prend pas fin après la fin du travail. Conformément à la loi, elle doit également protéger votre personnalité lors des rencontres sociales, prendre votre santé en considération et veiller à ce que la morale soit respectée. Ainsi, vous n'avez pas besoin de chanter des chants de Noël, de participer à des jeux de boisson ou de terminer la soirée en dansant sur la table si vous ne le souhaitez pas. D'autre part, votre devoir de fidélité ne s'arrête pas non plus après le travail. Par exemple, vous ne devriez pas être complétement ivre au souper de Noël ni vous moquer de votre chef en public.

Un repas de Noël pendant le temps de travail est obligatoire

Si votre chef a programmé le repas de Noël pendant le temps de travail, il peut vous obliger à y participer dans le cadre de son droit à donner des instructions. Ceci s'applique également à un événement de Noël en dehors des heures normales de travail, si vous avez des obligations officielles pendant l'événement. Par exemple, des tâches organisationnelles ou des obligations de représentation lors d'un événement client.

Dans ce genre d’occasion, les règles habituelles en matière de temps de travail s'appliquent. Par exemple, votre employeuse peut vous obliger à faire des heures supplémentaires pour un repas de Noël si vous êtes en mesure de le faire et qu'on peut s'attendre à ce que vous le fassiez de bonne foi (cf. Temps de travail).