Famille

La mère doit-elle également contribuer à l'entretien financier ?

Oui, à moins que vous n'ayez conclu un arrangement différent avec le père de l'enfant.

La loi ne fait pas de distinction entre les hommes et les femmes dans la réglementation de l’entretien de l’enfant : « Les père et mère contribuent ensemble, chacun selon ses facultés, à l’entretien convenable de l’enfant et assument en particulier les frais de sa prise en charge, de son éducation, de sa formation et des mesures prises pour le protéger. » Cette disposition n'empêche pas les parents de décider conjointement que l'un d'entre eux financera la famille tandis que l'autre prendra en charge le travail éducatif et de garde des enfants.

Modèle de niveau scolaire après la séparation

En cas de séparation ou de divorce, les dispositions relatives à l’entretien sont initialement basées sur la manière dont les parents ont géré l’entretien pendant le mariage ou le concubinage. En l'absence de tout autre accord, l'arrangement devrait se poursuivre pendant un certain temps après la séparation, car cette continuité sert au mieux l'intérêt de l'enfant. Si l'un des parents n'a pas pris soin de l'enfant ou l'a pris en charge dans une moindre mesure jusqu'à présent, il doit à l'autre parent un entretien en espèces et en nature en conséquence.

Lorsque le plus jeune enfant entre à l'école obligatoire, le modèle des niveaux scolaires est généralement appliqué : En principe, selon les décisions du Tribunal fédéral, le parent qui a principalement la garde doit également reprendre un emploi rémunéré à un taux d'au moins 50 % à partir du moment où l'enfant le plus jeune entre à l'école maternelle. Dès l'école secondaire I, le Tribunal fédéral considère qu'une charge de travail de 80% est raisonnable, et à partir de 16 ans, un emploi à 100%.

L'intérêt de l'enfant est décisif

Cependant, ce modèle aux niveaux scolaires doit également être orienté vers l'intérêt de l'enfant et n'est donc pas toujours applicable : Si les parents ont choisi le modèle à revenu unique avant la séparation, celui-ci doit être maintenu pendant un certain temps afin d'offrir des conditions stables à l'enfant. Il n'est pas non plus applicable si les deux parents conviennent que l'enfant doit être entièrement pris en charge par l'un d'entre eux. Un arrangement différent est également possible si un enfant a des besoins particuliers et qu'une prise en charge plus poussée à la maison est dans l'intérêt de l'enfant. (cf. Mon ex-femme doit-elle aller travailler même si notre enfant est encore au jardin d‘enfants ?)