Autorités

Mon enfant doit-il fréquenter l'école obligatoire dans la langue officielle de son lieu de domicile ?

Cela dépend de l’endroit où vit votre enfant, car les cantons déterminent eux-mêmes les langues officielles de leur territoire. Sur la base de ce principe dit de territorialité, ils peuvent restreindre la liberté linguistique inscrite dans la Constitution fédérale. Un canton peut stipuler que les écoles primaires sur son territoire doivent offrir un enseignement obligatoire en allemand, français, italien ou romanche. Si le canton doit de surcroît défendre l’unité linguistique et la cohésion sociale qui en découle, il peut étendre cette obligation aux écoles privées. Le canton peut en principe exiger que l’enseignement aux enfants d’âge scolaire se fasse dans la langue officielle, plus particulièrement dans le cas de l’italien et du romanche, puisque la Constitution fédérale prévoit une protection spéciale de ces deux langues.

Dans les cantons multilingues, le cas est plus compliqué. Si vous vivez dans un tel canton mais que votre commune est monolingue, l’école de votre lieu de résidence n’a pas à offrir un enseignement dans les deux langues officielles. Vous pouvez envoyer votre enfant à l’école dans une autre commune afin qu’il puisse bénéficier de cours dans la seconde langue officielle. Vous devrez supporter vous-même les éventuels coûts supplémentaires, tels que des frais facturés par l’école voisine pour les cours externes.