Travailler

Est-ce que l’ORP a le droit de raccourcir mes indemnités journalières parce que j’ai participé à un cours de langues ?

Pas si facilement, comme l’a décidé le Tribunal Fédéral le 28 août 2018. Pour avoir le droit à l’indemnité de chômage, l’assuré doit, parmi d’autres critères, être apte au placement. Est réputé apte à être placé le chômeur qui est disposé à accepter un travail convenable et à participer à des mesures d’intégration et est en mesure et en droit de le faire. Afin de pouvoir accepter un travail convenable, la personne au chômage doit se tenir disponible. Cela ne veut cependant pas dire que la personne au chômage n’a pas le droit de participer à un cours de langues, si ce dernier constitue une mesure relative au marché du travail financée par l’ORP. Un cours de langues à l’étranger peut causer des jours d’attente seulement si la personne au chômage n’est pas joignable et pas dans la mesure de retourner dans un délai raisonnable en Suisse afin de se présenter ou de commencer un nouveau poste. Des jours d’attente pourraient aussi être prononcés, si la personne au chômage ne peut pas prouver qu’elle a fait des efforts de recherche de travail durant la période du cours de langues. Mais si la personne au chômage est joignable, si elle peut retourner rapidement en Suisse et si elle peut prouver qu’elle a fait des efforts de recherche de travail, un cours de langues à l’étranger ne causera pas de jours d’attente, même si, dans le cas concret, la personne au chômage n’a pas conclu d’assurance pour frais d’annulation.