Santé

Suspicion de virus FSME après une piqûre de tique : qui paie les consultations ?

Une piqûre de tique est considérée comme un accident parce qu'elle est inhabituelle, contrairement à une piqûre de moustique par exemple.

L'assurance accidents ou la caisse maladie couvrent les frais

Par conséquent, votre assurance accidents ou, si vous n'exercez pas d'activité lucrative ou moins de 8 heures par semaine votre assurance maladie, doit couvrir les frais de traitement. Dans le cas de l’assurance maladie, avec franchise et quote-part. En cas de doute sur l’obligation à verser les prestations, l’assurance maladie est en principe tenue de verser les prestations à l’avance.

Documenter l'évolution de façon détaillée

En cas de complications ultérieures, vous devrez prouver à votre compagnie d'assurance que les troubles physiques sont dus à la piqûre de tique. Il vaut ainsi la peine de tout documenter correctement. Des photos et un contrôle médical se révèlent dans ce cas utiles.

N'oubliez pas non plus de signaler immédiatement la piqûre de tique à votre employeuse ou à votre compagnie d'assurance, à condition que vous deviez suivre un traitement médical pour cela.