Travailler

Le travail de nuit pendant l’apprentissage est-il permis ?

En principe, le travail de nuit n’est pas autorisé pour les jeunes employés : la date de référence est celle du 18ème anniversaire. Toutefois, il existe des exceptions pour divers secteurs.

Le travail de nuit chez les jeunes est généralement interdit. Quels que soient les horaires de l’entreprise, les jeunes jusqu’à 16 ans ne peuvent pas travailler au-delà de 20 h. A partir de 16 ans, le travail du soir est autorisé au plus tard jusqu’à 22 h. Mais la nuit peut s’avérer courte: si l’entreprise fixe le début de la journée de travail à 5 h du matin, les jeunes devront également s’y tenir.

Exceptions dans l’intérêt de la formation professionnelle

Cependant, tout règlement comporte ses exceptions et, dans certains secteurs d’activité, le travail de nuit des jeunes est autorisé. Dans l’intérêt notamment de la formation professionnelle, l’autorité compétente peut tolérer l’emploi de jeunes entre 22 h et 6 h du matin, pour une durée maximale de 9 heures.

L’employeur doit toutefois garantir des périodes de repos et veiller à ce que l’apprenti effectue son travail sous la supervision d’une personne adulte et qualifiée, et à ce que le travail de nuit n’entrave pas la fréquentation de l’école professionnelle.

Branches exclues

Et ces exceptions peuvent aller encore plus loin: le Département de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a exempté l’obligation d’autorisation à certains secteurs d’activité. Sont entre autres concernés: l’hôtellerie et la restauration, la boulangerie ainsi que le domaine de la santé. Le travail de nuit est cependant strictement réglementé dans ces secteurs. Enfin, l’agriculture est totalement exclue du champ d’application de la loi sur le travail, y compris en ce qui concerne le travail de nuit.