Salute

Les écouteurs sont-ils soumis à des règles de protection contre le bruit ?

Les casques d'écoute ne doivent pas mettre en danger la sécurité des personnes. Pour les casques achetés en Suisse, le niveau sonore est limité à 85 dB(A). L'utilisateur peut toutefois augmenter le niveau jusqu'à 100 dB(A).

Comme pour tous les autres produits mis sur le marché en Suisse, la loi sur la responsabilité du fait des produits s'applique également aux casques d'écoute. Les casques d'écoute ne doivent donc pas mettre en danger la santé de leurs utilisateurs. Selon l'ordonnance sur les matériels électriques à basse tension applicable aux casques d'écoute, ces derniers ne doivent pas non plus mettre en danger la sécurité des personnes. Les valeurs limites concrètement applicables sont fixées dans les normes du Comité européen de normalisation électrotechnique.

Des valeurs limites s'appliquent aux écouteurs

En matière de sécurité des produits, le législateur suisse ne fait que fixer le cadre. Pour la mise en œuvre concrète, la loi et l'ordonnance renvoient souvent à des normes édictées par des organisations de droit privé. Ainsi, les règles reconnues de la technique sont également déterminantes pour les casques d'écoute, les normes du Comité européen de normalisation électrotechnique étant particulièrement importantes dans la pratique.

Ces normes techniques fixent actuellement un niveau sonore maximal de 100 dB(A) pour les écouteurs. La valeur limite réglée lors de la vente ne peut toutefois pas dépasser 85 dB(A), de sorte que l'acheteur doit activement régler un niveau plus élevé. L'appareil doit alors l'avertir qu'une augmentation du volume peut endommager son ouïe. Cet avertissement doit réapparaître au moins toutes les 20 heures, car plus la musique est forte, plus elle est dangereuse pour l'ouïe.