Travailler

Une vente spéciale signifie des heures supplémentaires : le chef doit-il les payer ?

Cela dépend de ce qui est stipulé dans votre contrat de travail ou dans une éventuelle CCT.

Vous êtes généralement obligé de faire des heures supplémentaires. Si le travail supplémentaire est réglementé dans votre contrat de travail ou dans la CCT, votre employeuse doit, conformément à ces règlements, soit payer le travail supplémentaire soit le compenser par du temps libre. En l'absence d'une disposition dans le contrat, elle doit vous payer les heures supplémentaires avec un supplément d'au moins 25% sur le salaire normal. Si vous êtes d'accord, elle peut également vous rémunérer pour les heures supplémentaires en vous accordant au moins le même temps libre.

Travail supplémentaire à taux zéro permis dans la vente

Si vous travaillez plus longtemps que la durée maximale hebdomadaire de 45 heures applicable au personnel de vente, vous n'effectuez pas seulement des heures supplémentaires, mais également du travail supplémentaire. En principe, votre employeuse doit compenser cela par un supplément de salaire ou par du temps libre : mais seulement si le travail supplémentaire dépasse 60 heures dans une année civile.

Protection spéciale pour les femmes enceintes et allaitantes

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, votre employeuse ne peut pas vous employer plus longtemps que ce qui est prévu dans le contrat. Vous ne pouvez en aucun cas travailler plus de 9 heures par jour. A partir du sixième mois de grossesse, vous ne pouvez plus travailler plus de 4 heures par jour en position debout.

Protection spéciale pour les jeunes

Les employés jusqu'à l'âge de 18 ans sont considérés comme des jeunes. La durée maximale journalière de travail est de 9 heures, une fréquentation scolaire obligatoire pendant un jour ouvrable étant également considérée comme du temps de travail. Des heures supplémentaires, c'est-à-dire plus de 9 heures par jour dans le cas des jeunes, ne peuvent pas être effectuées avant l'âge de 16 ans.