En chemin

Permis de conduire à l’essai retiré parce que j'ai mis une chanson sur mon natel ?

Oui, cela peut arriver, comme l'a indiqué le Tribunal fédéral dans sa décision du 8 février 2021.

Après avoir retiré le permis de conduire à l'essai du conducteur pour un mois, l'autorité cantonale l'a annulé trois mois plus tard parce qu'il utilisait son téléphone portable au volant. Le tribunal administratif cantonal a rejeté le recours du conducteur contre cette décision, tout comme le Tribunal fédéral en matière de droit public.

Selon la loi sur la circulation routière, un permis de conduire à l’essai expire à la deuxième infraction, ce qui entraîne le retrait du permis.

Lors de sa deuxième infraction, le plaignant a regardé son téléphone portable pendant environ 3 secondes tout en conduisant afin de changer de musique. Ce faisant, il a parcouru une distance d'environ 40 mètres à 50 km/h en agglomération et dans des conditions de circulation normales. Le Tribunal fédéral rappelle que le conducteur doit porter son attention sur la route et le trafic et ne doit pas exercer d'activité qui rende la conduite du véhicule plus difficile. Dans un cas comparable, un conducteur avait regardé un appareil de mesure laser pendant trois secondes, ce qui, selon le Tribunal fédéral, signifiait qu'il n'avait pas porté son attention sur la route. Dans le cas présent également, le plaignant n'avait « pas été en mesure de réagir de manière adéquate à la situation du trafic ». Son temps de réaction a été réduit. Il y avait notamment le risque d'oublier les piétons sur le passage pour piétons ou les manœuvres de freinage des véhicules qui précèdent et de ne plus pouvoir freiner à temps.

Par conséquent, on ne pouvait pas supposer que l'infraction était simplement mineure. Le Tribunal fédéral a donc rejeté le recours et confirmé l'annulation du permis de conduire à l’essai.